DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département des Sciences de la Nature et de la Vie >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/404

Titre: UTILISATION DES SOUCHES BACTERIENNES TELLURIQUS AUTOCHTONES DANS LA BIODETECTION ET LA BIOREMEDIATION DES SOLS POLLUES PAR LES HYDROCARBURES.
Auteur(s): BOUDERHEM, Amel.
Mots-clés: Sol
Hydrocarbures
Pollution
Biodétection
Bioremédiation
Microccocus luteus
Bacillus megateruim
Biosurfactant
Urée
Collection/Numéro: 2011;
Résumé: L’impact de la pollution des sols par les hydrocarbures sur la distribution des bactéries telluriques (Biodétection) et l’évaluation de leur pouvoir dégradant de ces polluants (Bioremédiation) ont fait l’objet de notre travail. Le diagnostic bactériologique des sols étudiés révèle la présence de 9 souches bactériennes correspondant à une biomasse de 6,4.108 UFC/g de sol dans l’échantillon le moins pollué. Cette biodiversité est inversement proportionnelle à l’augmentation de la teneur en hydrocarbures. En effet, dans l’échantillon le plus contaminé, une seule souche à été isolée avec une biomasse de 1,1 .104UFC/kg de sol. Cette souche est d’ailleurs présente dans tous les échantillons de sols étudiés. L’application du bioprocédé « Landferming » dans la bioremédiation de l’échantillon E1 contaminé par 123,7g d’hydrocarbures/kg de sol, en présence de la souche autochtone Bacillus megaterium a aboutit à une forte dégradation des polluants expliquée, par une diminution de leur concentration. Cette souche choisie pour son temps de génération court est aussi performante vu les meilleurs rendements d’élimination d’hydrocarbures évalués à 98.43% en 28 jours d’expérimentation dans l’échantillon bioaugmenté et biostimulé par le biosurfactant, 98, 22% en 35 jours dans l’échantillon bioaugmenté et biostimulé par l'urée, et 86,1% en 35 jours dans l’échantillon bioaugmenté et biostimulé par la solution nutritive. L’utilisation des souches bactériennes telluriques autochtones dans des conditions favorables (aération, humidité ….) pourrait contribuer à la bioremédiation des sols contaminés par les hydrocarbures dans les zones d’exploitations pétrolières.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/404
ISSN: R23
Collection(s) :Département des Sciences de la Nature et de la Vie

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
BOUDERHEM_Amel.pdf6,53 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires