DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département des Sciences Agronomiques >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/436

Titre: Toxicité comparée des extraits d'euphorbia guyoniana boiss. & Reut. (euphorbiaceae) et de peganum harmala l. (zygophyllaceae) récoltés au sahara septentrional est algérien Sur les larves et les adultes de schistocerca gregaria (forskål, 1775)
Auteur(s): BOUZIANE, Nawel
Mots-clés: Schistocerca gregaria
toxicité
acridifuge
acridicide
Sahara
extraits végétaux
Date de publication: 4-jui-2013
Collection/Numéro: 2012;
Résumé: L’étude porte sur la toxicité des extraits foliaires de deux plantes du Sahara Septentrional est Algérien, dont Euphorbia guyoniana Boiss. & Reut. (Euphorbiaceae) et de Peganum harmala L. (Zygophyllaceae) vis-à-vis des larves L5 et adultes de Schistocerca Gregaria. Les extraits foliaires d’e. Guyoniana semblent plus toxiques que ceux de P. Harmala. Les Larves L5 et les adultes de S. Gregaria nourris par des feuilles de chou aspergées de l’extrait Acétonique d’e. Guyoniana perdent respectivement 17% et 37,36% de leur poids initial. Chez les Individus nourris par des feuilles de chou traitées par les extraits acétonique de P. Harmala, un Gain de poids est noté. Il est de 90,83% pour les L5 et 16,76% pour les adultes. Les individus Alimentés aux feuilles Brassica oleacera L. (Brassicaceae) traitées avec l'extrait alcaloïdique d’e. Guyoniana, une perte de l'ordre de 9,52% chez les larves L5 et de 18,05% chez les imagos, est Observée. Une évolution de poids de 88,42% et 33,47% est constatée respectivement chez les Larves L5 et les adultes mis en présence de feuilles de chou trempées dans l'extrait alcaloïdique de P. Harmala. Les individus alimentés par des feuilles de chou imprégnées à l’extrait aqueux d'e. Guyoniana un gain du poids de 73,52% chez les larves L5 et une chute de poids de 14,63% chez Les adultes est rapportée. Les larves L5 nourris aux feuilles de chou traitées par l’extrait aqueux De P. Harmala, note un gain de poids de 92,25%, contrairement aux adultes de même lot (19,40%). Par ailleurs, les larves L5 nourris aux feuilles de chou de l’extrait acétonique d’e. Guyoniana n’ont pas pu achever leur mue imaginale, et une mortalité larvaire de 100% est notée Au bout du 11 jours, pour les adultes du même lot c’est au 17e jours. Chez les individus alimentés Par des feuilles de chou traitées par l'extrait acétonique de P. Harmala aucune mortalité n'est Enregistrée chez les larves L5, et après le 30e jour, 41,67% des adultes sont morts. Cependant, Pour les individus nourris par des feuilles de chou imbibées dans l'extrait alcaloïdique d'e. Guyoniana, une mortalité de 83,33% est notée chez les larves L5 au bout de 14 jours, et de 100% Chez les imagos après 16 jours de traitement. Pour les individus du lot traité par l'extrait Alcaloïdique de P. Harmala après 3 jours une mortalité de 8,33% est remarquée chez les larves L5, par contre chez les adultes, la totalité des individus sont mort au 17e jour. Pour les individus De lot traité par l'extrait aqueux d'e. Guyoniana, un taux de mortalité de l'ordre de 25% est Observé au bout de 13 jours chez les larves L5 et après le 30e jour 66,67% des adultes sont morts. Toutes les larves L5 nourris aux feuilles de chou traitées par l’extrait aqueux de P. Harmala, ont Achevé leur mue imaginale. Par contre, une mortalité imaginale de 100% est notée au bout du 25e Jour. L’évaluation des temps létaux 50 (TL50) montre que les larves sont plus sensibles à l’effet Toxique que les adultes. Le TL50 le plus court est de 4,74 jours noté pour les larves L5 nourris par Des feuilles de chou traitées par l’extrait acétonique d’e. Guyoniana, suivi respectivement par L'extrait alcaloïdique (9,14 jours) puis par l'extrait aqueux de la même plante (16,14 jours) et en Fin par l'extrait alcaloïdique de P. Harmala (27,60 jours). Pour les adultes du Criquet du désert, le TL50 le plus court s’observe pour l’extrait aqueux de P. Harmala (7,40 jours), suivi par l'extrait Acétonique d’e. Guyoniana (9,81 jours), puis l'extrait alcaloïdique d'e. Guyoniana (10,09 jours), L'extrait alcaloïdique de P. Harmala (12,39 jours), l’extrait aqueux d’e. Guyoniana (14,36 jours), Et en fin de l'extrait acétonique de P. Harmala (21,09 jours). Quant aux extraits acétonique et Aqueux de P. Harmala aucune mortalité n’est observée chez les larves L5
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/436
ISSN: R30
Collection(s) :Département des Sciences Agronomiques

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
BOUZIANE_Nawel.pdf1,03 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires