DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
2. Thèses de Doctorat >
6. Faculté des Lettres et des Langues >
Département de Français >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/444

Titre: Proliferation du discours romanesque : Du texte à l’extra-texte -l’exemple de tuez-les tous de salim bachi-
Auteur(s): DJILAH, Chafiqa
Mots-clés: discours romanesque
texte à l’extra
l’exemple de tuez-les tous de salim bachi
Date de publication: 19-jui-2013
Collection/Numéro: 2010 / 2011;
Résumé: notre intérêt porté sur le narrateur et le narrataire a mis en évidence à partir d’une liste d’indices (négation, adresses directes, questions, pronoms démonstratifs, noms propres) l’existence d’un dialogue purement textuel entre ces deux instances du texte. Conclusion 124 Quant au dialogue entre textes, conçu par rapport à la transtextualité de Gérard Genette, Salim Bachi en offre à son lecteur une étrange mosaïque de textes semblable à l’étrangeté de son personnage ; mosaïque textuelle qui varie entre : - la citation (explicite et implicite intégrée à la narration) de versets coraniques portant principalement sur la thématique du Djihad. Ces versets qui sont d’une imposante présence vu la nature du personnage et de la fiction, ne sont pas citées dans leur langue d’origine l’arabe, l’auteur en utilisant une version traduite de David Masson publié chez Gallimard, vise déjà un lecteur qui n’est pas forcément arabe ou musulman mais possédant une connaissance suffisante du Coran pour qu’il puisse cerner les versets implicites. L’utilisation par l’auteur de cette version traduite qui contient une erreur flagrante, a altéré d’une certaine manière son image chez le lecteur musulman. L’auteur étant un arabo-musulman devrait vérifier la traduction des versets pour éviter ce genre de piège. - L’allusion qui témoigne et de l’intelligence de l’auteur avec sa capacité à renvoyer le lecteur vers d’autres textes à travers des petites unités textuelles ; et de l’intelligence du lecteur postulé qui est censé percevoir ces petites unités. L’allusion chez Bachi jette un pont de dialogue entre différentes traditions religieuses (musulmane, chrétienne, hébraïque), et nous plonge également dans l’histoire et la musique. - La référence a eu, aussi, sa part dans l’écriture bachienne qui par un jeu de renvois explicites programme un lecteur doté d’une culture religieuse, littéraire, historique, mythologique et politique approfondie afin qu’il puisse déchiffrer un code d’écriture très complexe.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/444
ISSN: R
Collection(s) :Département de Français

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Chafiqa_DJILAH.pdf4,19 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires