DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
6. Faculté des Lettres et des Langues >
Département de Français >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/479

Titre: Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et la compréhension des textes chez les étudiants de la première année licence de Français - Cas des Universités de Ouargla et de Batna
Auteur(s): Dziri, Fatima zohra
Mots-clés: Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication
la compréhension des textes
les étudiants de la première année licence de Français
Universités de Ouargla
Universités de Batna
Date de publication: 23-jui-2013
Collection/Numéro: 2004 / 2005;
Résumé: La recherche que nous avons entreprise, dans le cadre de notre mémoire de magister, se trouve au carrefour de plusieurs disciplines. Nous citerons : l’informatique, la psychologie cognitive, l’ergonomie, les sciences de l’information et de la communication, la linguistique et enfin la didactique. Celle-ci n’est le fruit que de l’intérêt que nous portons aux nouvelles technologies qui véhiculent des informations diverses. Ces dernières, par conséquent, sont elles susceptibles d’aider les étudiants dans leur cursus universitaire. Nous avons, à cet effet, choisi d’entreprendre notre enquête sur les étudiants de l’université de Ouargla et ceux de Batna. D’où l’intitulé de ce présent mémoire. « Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) et la compréhension des textes chez les étudiants de 1ére année licence de Français -Cas des Universités de Ouargla et de Batna- ». Notre investigation a eu pour objectif principal de mettre en rapport Etudiant -Texte électronique, rapport préexistant mais modifié par les attributs des NTIC. Ces derniers instaurent une nouvelle situation d’écriture et de cyberlecture. Celle-ci est une activité nouvelle et complexe pour les étudiants de 1° année licence français puisqu’elle exigerait des compétences de communication, mais aussi et surtout des habiletés relevant de la culture technique liée à l’administration des NTIC. Dans le cas échéant, des difficultés surgissent et bloquent tout processus bénéfique d’intégration de ces NTIC dans l’institution et la formation en même temps. Nous avons soulevé, au cours de cette étude, la problématique inhérente à la difficulté de la lecture/compréhension des textes électroniques. Pour cela, nous avons analysé les données recueillies d’un questionnaire adressé aux étudiants (échantillon d’étude) et d’une quasi-expérimentation réalisée au niveau de la médiathèque du Département des Langues Etrangères de Ouargla. Les résultats auxquels nous sommes parvenus montrent une nette différence entre la situation de lecture et celle de cyberlecture. Les mêmes entraves qui bloquent le lecteur dans les deux situations sont, par ailleurs, identiques. Nous estimons, dès lors, qu’il s’agit d’un transfert des insuffisances et des difficultés rencontrées lors de la première lecture qui se manifeste dans la cyberlecture et vice versa.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/479
ISSN: R
Collection(s) :Département de Français

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
DZIRI_FATIMA_ZOHRA.pdf854,46 kBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires