DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département des Sciences Agronomiques >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/604

Titre: Interactions entre la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller (Lepidoptera-Pyralidae) et quelques cultivars de dattes dans les palmeraies de Ouargla (Sud-Est algérien).
Auteur(s): IDDER-IGHILI, Hakima
Mots-clés: Pyrale des dattes
palmier
taux d’infestation
morphologie
caractéristiques biochimiques
préférence alimentaire
Date de publication: 15-sep-2013
Collection/Numéro: 2007 / 2008;
Résumé: L’infestation des dattes par Ectomyelois ceratoniae dans les palmeraies de la région de Ouargla (Sud-Est algérien) varie selon le cultivar de dattes. Parmi les vingt cultivars étudiés, le cultivar Takermoust est parmi les plus infestés avec des taux pouvant atteindre 57% et les cultivars Tati-wtnuh et Ghars parmi les moins infestés, en revanche le cultivar Bent-Khbala n’a pas du tout été infesté. Seules deux cultivars, Takermoust et Ticherwit, ont montré des infestations précoces, depuis le stade de grossissement des fruits. La pyrale a un impact plus ou moins grand selon les parcelles et/ou les cultivars de palmiers dattiers. Ce résultat ouvre de nouvelles perspectives pour la lutte contre ce ravageur. Inversement, le cultivar de datte a une influence sur les pyrales. Ainsi La teinte du papillon, plus ou moins blanchâtre, varie selon les cultivars en fonction de la couleur de la datte. La taille du papillon est également corrélée positivement à la taille du fruit, et est soumise à d’autres facteurs comme la forme et la qualité nutritive de ce fruit. Les analyses biochimiques des dattes nous ont permis de discriminer les vingt cultivars de dattes qui sont en grande partie légèrement acides à neutres, assez riches en sucres totaux, avec deux cultivars Bent-Khbala et Ghars plus riches en sucres réducteurs et moins riches en saccharose. Les dattes des différents cultivars montrent une consistance variable selon les formules utilisées pour son calcul, seules trois cultivars Tati-wtnuh, BaydHmam et Tamsrit sont considérés comme cultivars à dattes molles par les deux méthodes. L’A.C.P. nous a permis de définir les préférences alimentaires de la pyrale des dattes. Il parait clairement qu’Ectomyelois ceratoniae préfère se nourrir et pondre ses œufs sur des dattes molles à demi-molles (non par rapport à leur teneur en eau mais plutôt par rapport à leur rapport sucres totaux/eau), légèrement acide à neutre à fort taux de saccharose, afin d’assurer à sa descendance les meilleurs conditions de nutrition.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/604
ISSN: h99
Collection(s) :Département des Sciences Agronomiques

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Idder_Ighili_Hakima.pdf5,81 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires