DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département des Sciences Agronomiques >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/633

Titre: Contribution à l’étude de la faune scorpionique du Sahara septentrional Est algérien (Ouargla et El Oued)
Auteur(s): SADINE, Salah Eddine
Mots-clés: Faune scorpionique
espèces
Biotopes
Ouargla
El-Oued
Date de publication: 16-sep-2013
Collection/Numéro: 2012 / 2013;
Résumé: Ce travail est un inventaire de la faune scorpionique de quelques biotopes de deux régions: Ouargla et El-Oued. L'étude s'est déroulée dans 5 stations (erg, reg, sebkha, palmeraie et milieu urbain) pour chaque région. L'échantillonnage effectué selon trois méthodes à savoir : Pots Barber, Capture directe et par l’utilisation des lampes UV durant deuze mois de prospection, a permis de récolter un total de 1466 individus de scorpions matures regroupés en 08 espèces. Ces espèces sont réparties sur deux familles dont la plus représentée est celle des Buthidae avec 7 espèces : Androctonus amoreuxi, Andrcotnus australis, Androctonus aeneas, Buthus tunetanus, Buthacus arenicola, Buthiscus bicalcaratus et Orthochirus innesi, alors que la famille des Scorpionidae est représentée par une seule espèce Scorpio maurus. Il ressort de cette étude que la palmeraie est le biotope le plus riche en scorpions en point de vue nombre d'individus et d'espèces. Tandis que les trois biotopes erg, sebkha et reg abritent peu d’espèces. Malgré sa richesse en scorpions, le milieu urbain n'est caractérisé que par une seule espèce (A. australis). Androctonus australis est l’espèce la plus abondante dans les deux régions étudiées Ouargla et El-Oued avec des taux respectivement de 73,31% et 78,68%. L’indice de similarité de Jaccard appliqué aux différents types d’habitats, montre que le nombre d’espèces communes entre les biotopes est très faible pour les deux régions. Les biotopes les plus similaires selon cet indice sont sebkha et palmeraie dans la région de Ouargla (0,42), dans la région d’El-Oued c'est la palmeraie et l’erg qui sont plus similaires (0,60). L’analyse factorielle de correspondance montre que l’A. australis est une espèce omniprésente dans tous les biotopes dans les deux régions et qui est la seule qui fréquente le milieu urbain. A. amoreuxi et B. tunetanus fréquentent les biotopes de type reg. A. aeneas est une espèce rare, qui n'est capturée qu'au niveau de sebkha dans la région d’El-Oued. Orthochirus innesi et Scorpio maurus fréquentent les biotopes avec des terrains travaillés et relativement humides. Enfin, B.bicalcaratus ne se rencontre que dans les oasis de la région d'El-Oued.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/633
ISSN: h131
Collection(s) :Département des Sciences Agronomiques

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
SADINE_Salah_Eddine.pdf2,87 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires