DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
3. Faculté des sciences appliquées >
Département de Hydraulique et Génie Civil >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/634

Titre: Réduction de l’évaporation des plans d’eau par les films monomoléculaires en zones arides.
Auteur(s): SAGGAI, Sofiane
Mots-clés: Evaporation
Plans d’eau
Films monomoléculaires
Date de publication: 16-sep-2013
Collection/Numéro: 2008 / 2009;
Résumé: Dans cette étude, nous avons présenté une des techniques utilisée pour la conservation des eaux superficielles dans les zones arides caractérisées par des températures élevées (jusqu’à 50°C en été), humidité relative très faible et des fois nulle et des faibles précipitations (moins de 200 mm/an). Cette technique est la réduction de l’évaporation en utilisant une substance chimique capable de former une couche mince sur le plan d’eau. L’expérience que nous avons fait dans un milieu naturel et sous des conditions naturelles est basée sur l’utilisation des bacs d’évaporation de type Colorado, ces bacs de 50 cm de profondeur et 1m 2 de surface sont enterrées partiellement , 40 cm dans le sol et 10 cm au-dessus du niveau naturel du sol, prés d’une station météorologique typique, nous les avons remplis d’eau puis nous avons mis les substances chimiques qui sont deux alcools Hexadecanol (C 16 H 34 O) et Octadecanol (C 18 H O) dans leur état solide comme mentionné ci-après :  Le premier bac : l’Hexadecanol  Le deuxième bac : mélange Hexadecanol/ Octadecanol  Le troisième bac : Octadecanol  Le quatrième bac : aucune substance chimique n’a été mise, et le bac est considéré comme bac témoin. Nous avons relevé les pertes par évaporation dans les quatre bacs pendant presque quatre mois et les résultats obtenus sont : 1. Le taux de la réduction de l’évaporation, en utilisant les deux alcools choisis, est remarqué dans les trois bacs. 2. Le taux de la réduction de l’évaporation, pour des périodes différentes de l’alimentation en alcool, est le meilleur dans le premier bac alimenté par l’Hexadecanol. 3. La couche mince ou bien le film à base d’Octadecanol, pour une alimentation de longue durée et contrairement à un film à base d’Hexadecanol, disparut et ces pertes par évaporation sont identiques à celles dans le quatrième bac non alimenté.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/634
ISSN: h132
Collection(s) :Département de Hydraulique et Génie Civil

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
SAGGAI_Sofiane.pdf1,48 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires