DSpace
 

Depot institutionnel de l'Universite Kasdi Merbah Ouargla UKMO >
1. Mémoires de Magister >
6. Faculté des Lettres et des Langues >
Département de Français >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/707

Titre: Pour une approche sociocritique de La Terre et le sang de Mouloud Féraoun
Auteur(s): BERRA, Bensalem
Mots-clés: approche sociocritique
La Terre
le sang
Mouloud Féraoun
Date de publication: 17-sep-2013
Collection/Numéro: 2009;
Résumé: L’objectif de notre travail est l’analyse de La Terre et le sang de Mouloud Féraoun selon la perspective sociocritique de Claude Duchet. Pour mieux cerner notre analyse, nous avons réparti notre travail de recherche en deux parties. La première est réservée aux analyses des concepts théoriques et la deuxième à l’application de ces concepts sur notre corpus. La partie théorique comprendra deux chapitres. Dans le premier intitulé « L’historique de la sociocritique, nous avons abordé selon une perspective diachronique l’évolution de cette discipline en exposant les différentes approches sociocritiques qui ont marqué l’histoire littéraire à savoir celle de György Lukács, celle de Lucien Goldmann, celle de Mikhaïl Bakhtine et celle de Theodor Ludwig Wiesengrund Adorno. Dans le deuxième chapitre intitulé « La Théorie sociocritique de Claude Duchet », nous avons présenté la nouvelle perspective de la sociocritique, élaborée à la fin des années 60 par Claude Duchet. Cette théorie se rapporte, pour l’essentiel, aux concepts de : société du texte ou du roman, société de référence, co-texte, discours social et sociogramme. La partie pratique comprendra, à son tour, deux chapitres. Dans le premier, intitulé « Les structures de la société du roman », nous avons analysé les structures sociales, politiques et économiques qui constituent les fondements, les bases de la société du texte. En effet, L’organisation sociale de cette société tribale est confiée à l’assemblée générale des villageois, la djamaâ qui a ses propres lois, mais travaillant sous le contrôle d’une administration coloniale que le narrateur, de bon gré, préfère la laisser de côté. En plus des structures politiques qui lui sont spécifiques, la société du texte s’appuie, pour son organisation interne, sur des architectures sociales dans lesquelles la kharouba et la famille occupent une place privilégiée, et sur des infrastructures économiques peu développées se basant essentiellement sur l’agriculture et le commerce. Le second chapitre intitulé « Les discours sociaux », a porté principalement sur deux volets. Dans le premier, nous nous sommes focalisé sur le repérage puis l’étude de principaux discours sociaux qui parcourent l’univers romanesque de La Terre et le sang. En effet, les discours sociaux sur lesquels nous avons étalé notre présente analyse sont axés autour des thèmes variés à savoir la pauvreté, l’émigration, la religion, la progéniture et la femme. Dans le deuxième volet de ce chapitre, nous avons axé notre travail sur l’analyse des différents discours sociaux qui font l’objet d’une configuration sociogrammatique, c’est-à-dire ceux qui sont les fondements de base de la constitution d’un sociogramme. En effet, la lecture analytique de cette oeuvre féraouniène révèle la présence de trois principaux sociogrammes en l’occurrence celui de la pauvreté, celui du progressiste et celui du paraître.
URI/URL: http://hdl.handle.net/123456789/707
ISSN: R
Collection(s) :Département de Français

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Bensalem_BERRA.pdf746,84 kBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires