Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/11970
Title: GEOLOGIE ET GEOCHIMIE DES PEGMATITES DE LA REGION DE SIDI MEZGHICH (PETITE KABYLIE, NE ALGERIEN)
Authors: BOUKAOUD, HACHEMI
BOUFTOUHA, YOUCEF
SASSENE, WAHIBA
LEKOUI, ABDELMALEK
BAGHDAD, ABDELMALEK
Keywords: pegmatite
aplite
métasomatose
albitisation
barytisation
peralumineuse
alcali-calcique
Issue Date: 6-Nov-2016
Abstract: Les formations de la région de Sidi Mezghiche sont caractérisées par la superposition des séries schisteuses au sommet sur le complexe gneissique et micaschisteux à la base. Dans le complexe gneissique et micaschisteux, s’injectent des corps de pegmatites granitiques et des aplites à grenat. Ces corps sont intrudés aussi bien dans les orthogneiss et paragneiss que dans les micaschistes. Ils sont orientés parallèlement à légèrement oblique à la foliation qui est de direction Est-ouest. Le contenu minéralogique des pegmatites de Sidi Mezghiche est représenté par une association primaire comportant: quartz, feldspaths, muscovite et biotite et comme minéraux accessoires : grenat, tourmaline, baryte, apatite, zircon, sphène…Les minéraux d’altération de cette minéralogie primaires sont représentés par la chlorite, la damourite et les oxydes de fer. Les pegmatites du Socle Kabyle de Sidi Mezghiche sont simples. Elles présentent parfois des structures complexes liées aux transformations métasomatiques qui indiquent un début d’albitisation et par endroit de barytisation (Fig.1). La tectonique joue un rôle très important dans l’emplacement et la structuration de ces pegmatites. Ces dernières présentent des relations structurales analogues aux pegmatites de Kerkra (Collo) datés par Y. Mahdjoub (1991) par la méthode Rb/Sr sur muscovite et qui ont livré des âges Permien (280-260 Ma), c’est à dire synchrone à la mise en place de granites tardi hercyniens du Socle Kabyle. Les pegmatites de la région d’étude présentent des compositions d’un granitoïde différencié. Certaines sont assez sodiques (albitisées). Ces roches sont relativement riches en P2O5 et pauvre en éléments traces pour les termes leucocrates. Les teneurs en Rb, Cs et Nb ne montent pas bien haut, donc probablement, ils ne sont pas encore assez différenciés pour être minéralisés. Le Ta est en dessous de seuil de détection. Les pegmatites du secteur d’étude sont peralumineuses (Fig.2) et appartiennent à une série alcali-calcique (Fig.3). Elles sont riches en muscovite et pauvre en minéralisation et peuvent être classées dans la catégorie des pegmatites granitiques profondes à muscovite de profondeur (7 à11 Km) de la classification de Cerny (1990)
Description: 3ème Colloque International sur la Géologie du Sahara
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/11970
Appears in Collections:4. Faculté des Hydrocarbures, des Energies Renouvelables, des Sciences de la Terre et de l’Univers

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
BOUKAOUD EL HACHEMI.pdf2,06 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.