Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12152
Title: Céréale face à ses bio-agresseurs à Ouargla
Authors: KORICHI, Raouf
ALMI, Afifa
Keywords: céréales
maladies fungiques
mauvaises herbes
Ouargla
Issue Date: 10-Nov-2016
Abstract: Différentes Dairates de la wilaya d’Ouargla connaissent un essor de la culture des céréales. Un suivi chronologique durant les quatre dernières années est ici présenté, sous l’angle des statistiques, se rapportant à l’évolution des surfaces consacrées pour cette spéculation. Cependant, la monoculture et l’utilisation de la même variété plusieurs années, se sont accompagnées de l’apparition de certaines contraintes, d’ordre cultural et phytosanitaire. Il s’agit ici, de présenter les signalisations de certaines maladies fongiques (Fusariose), comme c’est le cas notamment dans la localité de Hassi Ben Abdallah, ainsi que l’apparition de mauvaises herbes mono et dicotylédones, telles que le Phalaris, Ray grass et le brome (jusqu’à 50% de la superficie cultivée dans certains cas), sans oublier les carences d’éléments minéraux qui constituent ensemble, une des principales causes sous-jacentes influençant les rendements. Il ya lieu d’attirer l’attention sur la fusariose qui a été inhabituellement omniprésente. Cette maladie qui peut provoquer d’importants dégâts doit être prise en charge sérieusement, en veillant à utiliser une semence traitée au préalable par un produit spécifique, ainsi qu’à la levée par un traitement s’il y a manque de reprise. Pour prévenir l’apparition des mauvaises herbes et la propagation des maladies fongiques, plusieurs actions de sensibilisation ont été engagées par les services de l’INPV, hélas, ces fléaux reviennent ou plutôt ont tendance à se sédentariser dans les périmètres céréaliers. Cette situation est-elle habituelle ou reflète-t-elle une inefficacité de l’encadrement phytosanitaire réservé à cette culture stratégique pour éviter les pertes de récolte qui seraient occasionnés par divers bio agresseurs ?
Description: Différentes Dairates de la wilaya d’Ouargla connaissent un essor de la culture des céréales. Un suivi chronologique durant les quatre dernières années est ici présenté, sous l’angle des statistiques, se rapportant à l’évolution des surfaces consacrées pour cette spéculation. Cependant, la monoculture et l’utilisation de la même variété plusieurs années, se sont accompagnées de l’apparition de certaines contraintes, d’ordre cultural et phytosanitaire. Il s’agit ici, de présenter les signalisations de certaines maladies fongiques (Fusariose), comme c’est le cas notamment dans la localité de Hassi Ben Abdallah, ainsi que l’apparition de mauvaises herbes mono et dicotylédones, telles que le Phalaris, Ray grass et le brome (jusqu’à 50% de la superficie cultivée dans certains cas), sans oublier les carences d’éléments minéraux qui constituent ensemble, une des principales causes sous-jacentes influençant les rendements. Il ya lieu d’attirer l’attention sur la fusariose qui a été inhabituellement omniprésente. Cette maladie qui peut provoquer d’importants dégâts doit être prise en charge sérieusement, en veillant à utiliser une semence traitée au préalable par un produit spécifique, ainsi qu’à la levée par un traitement s’il y a manque de reprise. Pour prévenir l’apparition des mauvaises herbes et la propagation des maladies fongiques, plusieurs actions de sensibilisation ont été engagées par les services de l’INPV, hélas, ces fléaux reviennent ou plutôt ont tendance à se sédentariser dans les périmètres céréaliers. Cette situation est-elle habituelle ou reflète-t-elle une inefficacité de l’encadrement phytosanitaire réservé à cette culture stratégique pour éviter les pertes de récolte qui seraient occasionnés par divers bio agresseurs ?
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12152
Appears in Collections:5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
KORICHI Raouf.pdf28,71 kBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.