Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12232
Title: PETROLOGIE GEOCHIMIE ET MODELISATION THERMODYNAMIQUE DES ECLOGITES ET LEUR EVOLUTION EN AMPHIBOLITES A GRENAT (TERRANE DE L’EGERE-ALEKSOD, HOGGAR CENTRAL)
Authors: DJEDDI, A
BADJOU, S
OUZEGANE, K
DOUKKARI, S.D
Keywords: omphacite
jadéite
isoplèthes
éclogites
pseudosections
Issue Date: 13-Nov-2016
Series/Report no.: 2016;2016
Abstract: Les éclogites et leurs équivalents rétromorphiques, les amphibolites à grenat de la région du Nord Serkout (terrane de l’Egéré-Aleksod, Hoggar Central),montrent unmétamorphisme complexe avec différents stades successifs durant l’orogenèse Panafricaine. L’étude minéralogique et pétrographique des éclogites et des amphibolites à grenat a permis de montrer l’évolution chimique des minéraux et a mis en évidence la chronologie d’apparition et de disparition des différentes phases en relation avec les réactions successives. Les images MEB révèlent bien les textures des symplectites très fines à clinopyroxène-amphibole-plagioclase qui se développent au détriment des paragenèses éclogitiques exceptionnellement préservées à omphacite (30 % en jadéite), grenat (40% en pyrope), quartz et rutile. L’étude géochimique montre que le protolithe des éclogites du Nord Serkout est un basalte appartenant à une série tholéitique avec une affinité chimique des E-MORB. Les amphibolites à grenat qui se développent en bordure des lentilles d’éclogites ont des compositions chimiques différentes de celles des éclogites, par la modification de la composition du protolithe et cela par transfert de matière dans les zones de cisaillement où circulent les fluides. La modélisation thermodynamique des éclogites et leur évolutions en amphibolites à grenat a été réalisée à l’aide du logiciel THERMOCALC (Powell et Holland, 1988, version 3.33, actualisée en Juin 2009). L’évolution pression-température des éclogites et des amphibolites à grenat est observée dans les pseudosections calculées pour différentes compositions. La comparaison entre les compositions chimiques des minéraux obtenu par la microsonde électronique et les compositions calculées et modélisées sous forme d’isoplèthes nous a permis de tracer le cheminement pression température qui se traduit par un pic en pression de 21 kbar et 700-750 °C suivi d’un pic en température autour de 800°C et d’une décompression isotherme jusqu’à 10-11 kbar et une température de 700-750°C.
Description: République Algérienne Démocratique et Populaire Université Kasdi Merbah-Ouargla Faculté des Hydrocarbures, Energies renouvelables et des Sciences de la Terre et de l’Univers Département des Sciences de la Terre et de l'Univers Laboratoire de Géologie du Sahara
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12232
ISSN: KR
Appears in Collections:4. Faculté des Hydrocarbures, des Energies Renouvelables, des Sciences de la Terre et de l’Univers

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
DJEDDI-A.pdf4,61 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.