Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/13007
Title: Contribution à la reconstitution du paléoenvironnement au Sahara septentrional dans les sols de bassins endoréiques: Cas de la région de Ouargla
Authors: YOUCEF, Fouzia
HAMDI-AISSA Baelhadj
Keywords: Sol
Sahara
paléoenvironnement
paléoclimat
micromorphologie
paléolac
Quaternaire
accumulations gypseuses
, accumulations calcaires
fossiles
Issue Date: 21-Dec-2016
Series/Report no.: 2016;
Abstract: Les indicateurs des changements paléoenvironnementaux au Sahara sont multiples, témoignant du passage de cette région par des conditions plus humides qui ont abouti à l'apparition d'écosystèmes différents de ceux d'aujourd'hui. Le présent travail a été réalisé dans le but d'une contribution à la reconstitution du paléoenvironnement du Sahara à partir de l'étude des sédiments de paléolacs, des sols à accumulations calcaires et des sols à accumulations gypseuses dans la région de Ouargla. Le choix des sites, la description morphologique et l'échantillonnage ont été effectués suite à une étude préliminaire sur le terrain. Au laboratoire, une panoplie d'analyses physiques, chimiques, physico-chimiques, micromorphologiques, paléontologiques et minéralogiques a été appliquée pour la caractérisation de ces sols. Les résultats obtenus montrent que la région de Ouargla a connu au cours de l'Holocène des fluctuations climatiques entre des périodes arides et d'autres plus humides. Ces changements sont visibles sur terrain par la présence d'indicateurs comme les couches noires, les fossiles, les formes d'accumulations de gypse et de calcaire. Les couches noires étudiées possèdent des taux élevés en matière organique et montrent parfois même un bon état de préservation avec des structures végétales reconnaissables. Leur origine est organique et indiquent une formation dans un milieu lacustre pendant une période plus humide. Les fossiles et les microfossiles indiquent des eaux douces à peu salées, permanentes, calmes et oxygénées. Les paléolacs étudiés qui ont une période d'activité probable entre 10000 et 4000 ans B.P. ont représentés des écosystèmes qui ont abrités une faune et une flore et assurant une source d'eau pour des animaux terrestres. L'existence de ces derniers a nécessité une végétation plus abondante. Les accumulations de gypse, très fréquentes dans les sols de la région indiquent aussi la fluctuation du climat entre des périodes arides et d'autres plus humides. Les croûtes gypseuses de surface témoignent d'un niveau de nappe phréatique plus haut qu'aujourd'hui et une évaporation intense sous un climat aride. Les croûtes gypseuses de la Sebkha Mellala ont été formées dans un milieu lagunaire. Les pseudomorphoses de gypse lenticulaire en calcite représentent un caractère hérité et signifie un changement de climat entre périodes humide et aride. L'accumulation du gypse en bas des graviers indique une percolation de l'eau du haut vers le bas du profil durant une période plus humide. Cette dernière explique aussi la formation des rhizolites qui représentent des restes de systèmes racinaires anciens. Les cristaux de gypse présents à la surface de certains profils ont par contre une origine éolienne. Les accumulations calcaires présentes au niveau des sols de la région ne peuvent être expliquées par les conditions hyperarides actuelles, du fait que leur formation nécessite un climat plus humide suivi de la persistance d'un climat aride pour assurer leur préservation au niveau de ces sols. Les nodules calcaires ont été formés in situ et les amas calcaires indiquent un drainage faible. Les encroûtements et les croûtes calcaires témoignent de précipitations abondantes et une formation dans un milieu lacustre pour l'encroûtement du paléolac. Les revêtements argileux témoignent d'une origine sédimentaire ancienne et les minéraux argileux présents dans les sols et les sédiments étudiés sont hérités. Les sols et les sédiments étudiés conservent des caractères anciens qui traduisent la fluctuation des conditions climatiques durant le Quaternaire; succession des sédiments hydro-éoliens résultants de l'alternance de périodes humides qui ont permis l'apparition des paléolacs et de périodes arides se manifestant par des sédiments sableux et l'accumulation du gypse et de calcaire sous différentes formes.
Description: UNIVERSITE KASDI MERBAH - OUARGLA Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie Département des Sciences Biologiques
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/13007
ISSN: other
Appears in Collections:Département des Scienes Biologiques - Doctorat

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
YOUCEF-Fouzia.pdf3,11 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.