Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/13407
Title: Étude de l’effet de l’association de l’huile essentielle de gingembre (Zingiber officinale) avec les microorganismes sur la mineuse de la tomate
Authors: DOUMANDJI, Amel
ALILI, Dahmane
BENRIMA, Atika
DOUMANDJI, Salaheddine
Keywords: Zingiber officinale
huile essentielle
hydrodistillation
CGSM
activité antimicrobienne
Tuta absoluta
Issue Date: 30-Jan-2017
Abstract: Le gingembre (Zingiber officinale) est une plante aromatique et une épice très appréciée dans de très nombreuses régions du monde, l’huile essentielle de cette plante fait l’objet dans cette étude d’une caractérisation physicochimique, chromatographique et microbiologique. Le rendement, la composition chimique et les propriétés antibactérienne et antifongique de l’huile essentielle extraite par hydrodistillation à partir des rhizomes secs ont été étudiés. La teneur moyenne en huile essentielle des rhizomes de gingembre (0,462%) est faible par rapport aux données théoriques. Les résultats des analyses physicochimiques de l’huile essentielle sont en accord avec les études précédentes. La composition de l’huile essentielle est obtenue par la technique de couplage : chromatographie en phase gazeuse et spectrométrie de masse CG/SM. vingt trois composés ont été identifiés, dont la prédominance était pour les sesquiterpènes. Le zingibérène (44,735%), le β-sesquiphellandrène (15,879%), le β-bisabolène (11,529%) et le α-curcumène (11,143%) constituent les principaux composés de cette huile. Le test d’activité antimicrobienne est effectué par la technique de l’aromatogramme, sur huit souches, dont cinq souches bactériennes: Escherichia coli, Staphylococcus aureus, Bacillus subtilis, Bacillus thuringiensis et Micrococcus luteus, et 3 souches fongiques : Metarhizium anisopliae, Beauveria bassiana et Candida albiacans. Les résultats montrent en générale que l’huile essentielle de Zingiber officinale possède une activité antimicrobienne moyenne. Parmi les souches testées, Metarhizium anisopliae (champignon) est le plus sensible (CMB = 0,125%), E.coli (Gram-) et les deux autres champignons ont révélé une résistance vis-à-vis de cette huile.
Description: 2eme Seminaire International sur la Biodiversite Faunistique en Zones Semi arides Et Arides
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/13407
Appears in Collections:5. Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
doumandji amel.pdf164,77 kBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.