Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/691
Title: Diversité floristique des banques de graines dans les champs céréaliers, sous centre pivot, de la région de Ouargla
Authors: MARFOUA, Mériem
CHEHMA Abdelmadjid, EDDOUD Amar
Keywords: Périmètres céréaliers
Banque de graines
Sahara
Parcours
Flore
Approche synchronique
Centre pivot
Ouargla
Issue Date: 17-Sep-2013
Series/Report no.: 2009;
Abstract: Le milieu saharien est caractérisé par des écosystèmes très fragiles avec des ressources naturelles précaires. Après perturbation, le retour de ces écosystèmes à leur état initial est très lent. L’accélération de la destruction des meilleures terres de parcours, au profit de la céréaliculture a conduit à un rétrécissement progressif de ces parcours. Des milliers d’hectares de terres mises en valeur pour la céréaliculture dans les régions sahariennes sont actuellement à l’abandon. Dans certains cas, les messicoles sont à l’origine du délaissement de ces terres. L’abandon des perturbations conduit rapidement à une disparition des espèces caractéristiques des milieux extrêmes au profit d’une flore banale et universelle. Nous avons échantillonné la banque de graines du sol dans 06 pivots céréaliers de la région de Ouargla (03 pivots opérationnels, 03 pivots non opérationnels) suivant 03 âges (mise en culture ou d’abandon) : 03 ans, 05 ans et 10 ans, à 25 cm de profondeur et en fonction de 03 niveaux de cercles concentriques : périphérie, zone intermédiaire et centre. La germination des graines a été suivie pendant quatre mois dans une serre tunnelle. La méthode de germination des graines est la technique la plus commune pour quantifier le potentiel de la banque de graines du sol. Le nombre des individus de chaque espèce est enregistré journalièrement, l’un est transplanté pour être identifié. 14 espèces de plantes en graines ont été identifiées dans l'horizon de sol 0–25 cm, la densité totale des espèces varie entre 500 à 60500 graines/m². Le plus grand nombre d'espèces en graines est enregistré en pivots abandonnés (10 espèces) ainsi que la densité de graines la plus élevée (89000 graines/m²). Les Poacées et les Amaranthacées dominent et contiennent surtout des espèces liées à l’activité humaine (flore introduite). Plus l’âge de mise en culture est avancée, plus il y a un enrichissement en flore introduite et un appauvrissement en flore spontanée, à la différence des pivots abandonnés où on assiste à une réinstallation de la flore spontanée d’où les possibilités de restauration sont à préconisé.
URI: http://hdl.handle.net/123456789/691
ISSN: h
Appears in Collections:Département des Sciences Agronomiques - Magister



Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.