Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/8169
Title: ETUDE DE L’AGROBIODIVERSITE OASIENNE DANS LES PALMERAIES DE LA REGION DE TOUGGOURT : CAS DES CULTURES CONDIMENTAIRES
Authors: TIRICHINE A
ALLAM A
Keywords: Agrobiodiversité
cultures condimentaires
oasis
Touggourt
Algérie
Issue Date: Dec-2014
Series/Report no.: volume 4 numéro 2 2012;
Abstract: Notre étude a été conduite dans la région de Touggourt (Oued Righ) où il persiste une agriculture oasienne malgré les changements socio économiques qu'a connu la région à l'instar de de toutes les régions du pays. Ces changements ont bouleversé l’ensemble des facteurs qui composent l’écosystème oasien. En premier lieu vient l’agrobiodiversité qui constitue un élément clé de la durabilité des oasis. Les constats élancés notent la dégradation de cette diversité agricole, sans connaître le degré de cette déperdition ni de savoir sa situation réelle en vue de déclencher des actions de sauvegarde de ce patrimoine génétique. L’objet de notre étude dans ce contexte, il vise à l'inventaire des espèces condimentaires dans la région de Touggourt ; à travers une connaissance de l'état des lieux de ces cultures de point de vue importance, la composition en espèces et surtout l'identification de la composante variétale existante au sein de chacune des espèces ; tout en s’intéressant aux aspects ethnobotaniques de ces spéculations. L’inventaire a été conduit en se basant sur des fiches d’enquête dans les trois zones de Nezla, Tebesbest et Zaouia Abidia, dans la région de Touggourt. En total, 30 exploitations ont été échantillonnées ; à raison de 10 exploitations par zone. Les enquêtes entreprises ont révélé l’existence de six espèces condimentaires qui sont, la coriandre, le carthame, le persil, le céleri, l’anis vert et le carvi. L’analyse statistique des résultats par la méthode de classification par des nuées dynamiques a permis d'avoir des groupes d’exploitations différents pour l’ensemble des paramètres étudiés, sans mettre en évidence une variabilité interzone. Ce résultat démontre l’existence d’une homogénéité des pratiques agricoles au sein des trois zones étudiées. L’étude ethnobotanique a permis également de mettre en évidence les paramètres qui assurent la préservation de la diversité agricole et ceux qui pourraient témoigner de sa déperdition.
Description: Revue des bio ressources
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/8169
ISSN: 2170-1806
Appears in Collections:volume 4 numéro 2 2014

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
B040206.pdf285,46 kBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.