Please use this identifier to cite or link to this item: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12554
Title: LES MINÉRALISATIONS À ZN-PB DE MEROUANA (MONTS DE BELEZMA, N-E DE L’ALGÈRIE) : CONTEXTE GÈOLOGIQUE ET APPORT DE L’ÉTUDE DES INCLUSIONS FLUIDES
Authors: BARA, MOHAMED
HADDOUCHE, OMAR
BOUTALEB, ABDELHAK
Keywords: Merouana
Aptien supérieur
fractures
inclusion fluides
Issue Date: 20-Nov-2016
Series/Report no.: 2016;
Abstract: Les minéralisations de Merouana sont situées dans les Monts de Belezma (Atlas saharien orientale), encaissées dans les formations carbonatées de l’Aptien supérieur. Elles sont liées à des remplissages de fractures, de direction essentiellement NW-SE, E-W et NE-SW. La paragenèse minérale est composée principalement par de la sphalérite, la galène et la pyrite et par divers produits d’oxydation (smithsonite, hématite et covellite). Les textures du minerai sont de type extensif, représentées par des aspects veinulées, mouchetées, bréchiques et rubanées.L’étude géologique et gîtologique ainsi que l’étude des inclusions fluides montrent que les concentrations minérales de Merouana sont liées à des fluides de bassins. Les fluides minéralisateurs sont salés (riches en Ca, Na et Mg) et relativement chauds (80 à 250 °C). Les températures d’homogénéisation de la sphalérite sont relativement chaudes par rapport à celles des dolomites « baroques », tandis que les salinités sont plus ou moins similaires. Ces données, traduisent probablement des conditions de piégeage particulières à chaque minéral. Ceci, est dû probablement à une dilution ou à l’arrivée d’un fluide tardif moins chaud et moins salé responsable de la mise en place de la dolomite « baroques » et de la galène. Le fait de constater un chimisme similaire, ceci, n’exclut pas également l’idée d’un seul type de fluide qui subit un refroidissement (chute de température) après le dépôt de la sphalérite. Dans les régions voisines, ces caractéristiques montrent une analogie avec les gîtes localisés au nord dans le Hodna-Sétifien (Boutaleb et al, 2000; Boutaleb, 2001), à l’est dans la zone de diapirs (Haddouche et al; 2004 ; Sami, 2011), dans le massif des Aurès (Haddouche, 2010 ; Haddouche et al, 2010) et même plus au Nord dans le domaine interne (Kolli et al., 1999), associés aux phénomènes hydrothermaux, liés à la tectonique extensif durant le Miocène.
Description: 3ème Colloque International sur La Géologie du Sahara Ressources minérales, Énergétiques, hydrocarbures et eaux PROCEEDING Volume N° 02 RESSOURCESMINIÈRES ET HYDROCARBURES
URI: http://dspace.univ-ouargla.dz/jspui/handle/123456789/12554
ISSN: KR
Appears in Collections:4. Faculté des Hydrocarbures, des Energies Renouvelables, des Sciences de la Terre et de l’Univers

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
MOHAMED-BARA-OMAR-HADDOUCHE-ABDELHAK-BOUTALEB.pdf3,46 MBAdobe PDFView/Open


Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.